La grotte de Lombrives (Vallée de l'Ariège)
ombre écran courbe
Create awesome websites!
- Dans les profondeurs de la grotte de Lombrives (Ariège ; photographie : Philippe Contal, 2017) -

Les grottes de la Vallée de l'Ariège

Lombrives, la Grotte des Églises, celles de Satan, d’Ornolac (appelée également « grotte de Bethléem »), spoulga de Bouan… la vallée de l’Ariège, après Ussat-les-Bains en direction des Pyrénées et d’Andorre regorge d’ouvertures dans les montagnes calcaires. Légendes et mystères s’y côtoient dans un mélange parfois détonnant : histoire, archéologie, spéléologie et même… ésotérisme.

La spoulga (grotte fortifiée) de Bouan (Ariège ; dessin au traits de Philippe Contal)
- La spoulga (grotte fortifiée) de Bouan (Ariège) -
Plan de situation des grottes de la Vallée de l'Ariège (Ussat-les-Bains)

A 15 km au sud de Foix, la vallée d'Ussat est située sur la route menant en Andorre. Communément appelée "route du pastis" pour les avantages économiques non négligeables de ce petit paradis, cette route très fréquentée possède aussi d'autres atouts, bien loin de la société de consommation.

Composées de roches calcaires sédimentaires et marneuses (contenant de l'argile), les deux montagnes délimitant la vallée d'Ussat regorgent de grottes. Appelées aussi les «grottes du Sabarthès», du nom du village - Sabart - situé à l'entrée de la vallée, ces cavités souterraines ont été visitées, voire habitées par l'homme depuis plus de 10 000 ans. On y retrouve de nombreuses traces : ossements humains ou animaux, instruments (en pierre, en os), fragments de bois...

D'un point de vue géologique, les spéléologues amateurs ou professionnels peuvent se régaler : stalactites, stalagmites, draperies, concrétions et argiles fossilisées... autant de merveilles que seul le monde souterrain peut nous offrir.

Certaines grottes sont fortifiées. Elles sont alors appelées spoulga ou spolgas. Vraisemblablement fortifiées aux XIIᵉ et XIIIᵉ siècles, elle auraient servi de refuge aux cathares, après la chute de Montségur.

Les grottes recèlent de nombreux symboles, mélangeant différentes époques. Lombrives en particulier, nous permet encore aujourd'hui de faire ce que l'on peut qualifier de l'archéologie de graffitis. Des centaines de symboles, noms, dates... y sont peints ou gravés. Cependant, il est bien difficile de distinguer les symboles sans âme des véritables messages, historiques ou ésotériques.

Dans son remarquable ouvrage Le Musée du Catharisme, René Nelli nous dresse un inventaire non exhaustif de symboles pouvant se rapporter aux cathares. Les grottes de la vallée y ont leur place. Graffitis, colombe ou simplement grottes fortifiées, le secteur est riche en symboles.
- La Vallée de l'Ariège, ouverture en contrejour, spoulgas (grottes fortifiées) de Bouan et d'Ornolac (« Bethléem ») -
(photographies : Philippe Contal, 2001 et 2004)

Ussat, Lombrives et le catharisme


Outre les graphismes pouvant être interprétés de différentes manières, de nombreux écrits positionnent les grottes de la vallée d'Ussat comme ayant servi de refuge pour les cathares. De nombreuses hypothèses s'affrontent. Seuls des écrits récents (datant tout au plus d'un siècle et demi), laissent entrevoir la possibilité que les grottes aient servi de refuge pour des cathares. Il n'est cependant pas difficile d'imaginer que ces lieux souterrains, naturellement protégés, aient accueilli des personnes en fuite depuis des millénaires : cathares, faidits, résistants...

C'est à Napoléon Peyrat, dans son livre Les Albigeois et l'Inquisition (1870), que l'on doit l'hypothèse d'une utilisation de la grotte de Lombrives à des fins d'emmurement de cathares. Vérité historique ou imagination débordante ? Difficile de répondre lorsqu'aucune trace, aucun écrit antérieur ne nous permet de valider - ou d'invalider - l'existence de cet épisode dramatique.

Michel Roquebert, dans le tome 4 de la série L'Épopée Cathare (Mourir à Montségur), démystifie le fait que les grottes aient véritablement servi à protéger le trésor des cathares après la chute de Montségur : « Les trésors appartiennent, avec les souterrains et les oubliettes, à l'imaginaire collectif lié à l'idée même de "château-fort"... ».

Antonin Gadal, conservateur du musée rosicrucien d'Ussat au milieu du siècle dernier, a beaucoup oeuvré pour donner à ces grottes, en particulier la spoulga d'Ornolac, depuis lors baptisée grotte de Bethléem, une histoire cathare. Cette grotte, donnant accès à un réseau de sept salles, aurait servi de lieu d'initiation cathare.
- Spoulga de Bouan, tarasque (dragon prétrifié à l'origine de Tarascon-sur-Ariège ?) et entrée de Lombrives -
(photographies : Philippe Contal, 2011 et 2017)

La légende de Pyrène



Concrétion calcaire dans la grotte de Lombrives appelée « Tombeau de Pyrène » Après la création de la terre, à l'aube des temps, vivait dans une contrée de hautes montagnes et de profondes vallées une peuplade appelée Bekrydes. Leur souverain, Bebryx, avait établi sa cour dans la plus vaste grotte connue des hommes : Lombrives. Sa fille, belle, jeune et douce, prénommée Pyrène, était courtisée par tous les rois et seigneurs des environs. Mais en vain !

Un jour , venant des bords de la mer Egée, un jeune et bel homme, un héros, dénommé Hercule, arriva au pays des Bebrydes. Il fit la connaissance de Pyrène et fréquemment, se retrouvèrent. Par une chaude nuit d'été dans la pénombre étoilée, au milieu de senteurs de mille fleurs, leur deux corps d'adolescents vécurent frénétiquement le même instant.

Quelques temps après, Hercule fut demandé pour d'autres travaux, un creusement de portes dit-on l'appelait au delà de ces montagnes. Pyrène restait bien seule tandis que sa taille portait la trace de ces fols amours ... Aussi eut-elle peur, de se montrer face à tous, face à son père le roi Bebryx, d'affronter la colère du souverain offensé. C'est pourquoi elle décida de fuir loin du royaume des Bebrydes.

Au cours de son chemin, un ours, un terrible ours brun s'approcha d'elle, la griffa, la terrassa, déchira son visage et son corps. Pyrène, de douleur hurla. Hercule qui entendit l'écho d'une vois agonisante, laissa tomber ses outils et ses travaux et, d'un bond, par dessus cimes et torrents, accourut pour recueillir dans ses bras, sa bien aimée, morte.

Au cœur de l'endroit le plus grandiose de l'immense grotte de Lombrives, dans une salle ornée de roches dorées, eut lieu une grande cérémonie en présence de tous les hauts dignitaires du royaume des Bekrydes. Hercule lentement prononça ces quelques mots d'adieu : « Afin que ton nom, ma chère Pyrène, soit conservé à jamais par les hommes qui peupleront cette terre, ces montagnes dans lesquelles tu dors pour l'éternité, s'appelleront dorénavant : Les Pyrénées ».

G.P.S. : 42° 19' 30" Nord - 1° 37' 6" Est (entrée de Lombrives)

A 15 km au sud de Foix
Carte I.G.N n° 71, (série verte, 1 : 100 000), secteur B7
Carte I.G.N n° 114, (série rouge, 1 : 250 000), secteur C2
Carte I.G.N n° 2148 ET, (série bleue, 1 : 25 000)

Dessin de la spoulga (grotte fortifiée) d'Ornolac, appelée également « Grotte de Bethléem » (Ariège ; dessin au traits de Philippe Contal)
- La spoulga (grotte fortifiée) d'Ornolac, appelée également « Grotte de Bethléem » (Ariège) -
- Plûte de pan, avec Christian Koenig, au cœur de la grotte de Lombrives, dans la salle de la Cathédrale -

Pour en savoir plus...


Favori Site officiel de Lombrives - Au cœur de la plus vaste grotte d’Europe...
Lombrives, fascinante, où légendes, protohistoire et histoire ont laissé leurs empreintes… Vous traversez la Carène, marchez sur la faille, empruntez le Passage du Crime. Vous voila dans le grandiose Amphithéâtre : Cathédrale sacrée , propice au recueillement mais aussi aux événements culturels. Après le grand escalier le niveau supérieur s’ouvre sur la galerie du grand cimetière. Vous traversez ensuite à des galeries ornées de curieuses concrétions. Vous voici devant le tombeau de la princesse Pyrène, à l’origine des Pyrénéens, selon la mythologie grecque. Puis plus loin, le Lac, aux ondulations mystérieuses.
Abris pour les Magdaléniens, lieu sépulture pour l’homme de l’âge de bronze, lieu sacré cathare, refuge protestants, cache … Lombrives a toujours fasciné l’Homme qui y laissa des milliers de signatures et de symboles énigmatiques
Ressource (livre, bibliothèque...) Wikipedia - La grotte de Lombrives est une grotte dont l'entrée principale est située sur la commune d'Ussat, à trois kilomètres au sud de Tarascon-sur-Ariège dans le département de l'Ariège (France). Une partie de la grotte accueille des visiteurs touristiques. Le site non aménagé est classé.

DISQUS COMMENTS WILL BE SHOWN ONLY WHEN YOUR SITE IS ONLINE

ombre écran courbe
Create awesome websites!