Pays Cathare
les reportages de cathares.org ®
n° 15
châteaux
Fenouillet
Reportage n° 15
 





entrée du village de Fenouillet
- entrée du village -


actuel chemin d'accès au château
- actuel chemin
d'accès au château -


enceinte du château
- enceinte du château -


mur du château
- mur du château -


archères du donjon
- archères du donjon -


entrée d'une salle voûtée, probablement une ancienne réserve
- entrée d'une
salle voûtée -


le château de Fenouillet (premier plan) et Sabarda (second plan)
- le château de Fenouillet
(premier plan)
et Sabarda
(deuxième plan) -


ruine de l'ancienne chapelle
- ruine de
l'ancienne chapelle -


certaines pierres ont subit un important incendie
- certaines pierres
ont subit
un important incendie -


le Pech de Bugarach, depuis le haut du château de Fenouillet
- le Pech de Bugarach -
(vue depuis le haut de
Fenouillet)


Fenouillet : le village et le château
- Fenouillet :
le village et le château -


château de Fenouillet
- château de Fenouillet -
Guide du Pays Cathare, David Maso nous a d'ores et déjà fait le plaisir d'accepter une interview voici quelques semaines. Il avait alors parlé du château de Fenouillet, dans lequel il réalise actuellement une étude historique et archéologique parallèle à la mise en valeur de ce magnifique site médiéval, situé entre Peyrepertuse et Puilaurens et pourtant peu connu du public. Quelques heures en sa compagnie valent toutes les littératures sur le sujet. Témoin vivant et chaleureux, David nous a fait découvrir les vestiges de la résidence des vicomtes de Fenouillet.


SITUATION

Le village de Fenouillet se trouve dans les Pyrénées-Orientales. On s'y rend depuis Caudiès-de-Fenouillèdes en empruntant la Départementale n° 9, une petite route sinueuse qui permet de faire une longue boucle à travers les bois, pour rejoindre Saint-Paul-de-Fenouillet, après avoir longé l'Agly, rivière dont la source provient du Pech de Bugarach. Fenouillet, se trouve au cœur de la région à laquelle il a laissé son nom : le Fenouillèdes.


les ruines du château dominant le village de Fenouillet
- les ruines du château dominant le village de Fenouillet -


La position du village est au carrefour d'un réseau éminemment stratégique d'anciennes voies de communication. En effet, la petite vallée où se trouve le site s'ouvre sur le col d'Aigues-Bonnes qui mène à Puilaurens ; le col de Fosse, en direction du Fenouillèdes ; le col de Tulla, ouvrant vers le Conflent ; le col de Saint-Louis, vers la vallée de l'Aude.

Situé sur une éminence culminant à 530 m d'altitude, à la jonction de deux rivières, comme à Cabaret ou Minerve, le castrum de Fenouillet était facilement défendable. Deux lignes de murailles protégeaient l'habitat, couronné par le château vicomtal. Les abords immédiats du site étaient défendus par deux châteaux secondaires : Castel-Fizel et Sabarda.


HISTOIRE

La première mention du Fenouillèdes remonte à 842, celle de Fenouillet date de 904. La vicomté relève alors du comté catalan de Besalu (près de Figueres). La cour vicomtale prospère à travers le XIe s., obtenant par exemple le droit d'installer une abbaye dans le castrum. Le pouvoir temporel et le pouvoir spirituel se complètent ainsi dans une politique de développement du domaine contrôlé.

A la fin du XIIe s., le vicomte Arnaud meurt sans héritier mâle, alors que sa femme est enceinte. Sa fille posthume, Ava, épouse un cadet de la famille de Saissac, Pierre, qui relève le titre vicomtal.

Est-ce sous son influence que le catharisme atteint la région ou y était-il déjà présent ? Nous ne le savons pas, mais les registres d'Inquisition nous indiquent qu'une communauté cathare, suffisamment structurée pour avoir son propre diacre, était implantée dans le pays.

Épargné par les premiers événements de la croisade contre les Albigeois, le secteur de Fenouillet devient au milieu du XIIIe s. le centre un important maquis, entretenant des liens avec les faidits des Corbières, du Pays de Sault ou de Montségur. Cette période troublée s'achève en 1255 avec la reddition de Chabert de Barbaira et de Quéribus. La famille de Fenouillet fait les frais de son soutien actif à la rébellion car en 1262, les restes du vicomte Pierre V, enterré à la commanderie templière du Mas Deu, sont exhumés par l'Inquisition et son héritière, Ava, est dépossédée du domaine vicomtal. Le site passe alors sous contrôle du roi de France.

La famille de Fenouillet connaîtra par la suite un destin illustre à la cour d'Aragon.


entre pierre et végétation, le site a réussi à conserver son caractère intemporel ...
- entre pierre et végétation, le site a réussi à conserver son caractère intemporel ... -


LES RECHERCHES ACTUELLES

En 1994, la municipalité de Fenouillet, petit village de 67 habitants a décidé de lancer une étude du site castral de Fenouillet afin d'en évaluer l'intérêt historique, archéologique et architectural. Sous le contrôle de la D.R.A.C., les premières études ont débutées modestement. Un relevé topographique a permis de mettre en évidence l'organisation du site et une enquête historique en a montré le riche passé. De 1996 à 1999, une série de sondages archéologiques a permis de compléter le relevé et de mettre en avant le potentiel scientifique du site. Depuis 2000, la fouille extensive a pris le relais dans le cadre d'une opération programmée triennale. Parallèlement la mise en valeur des vestiges a été entreprise. Un mode de fonctionnement original s'est développé sur le site : en associant archéologues, maçons, chantier de réinsertion et habitants du village les travaux de qualité sont réalisés au moindre coût. Des dizaines de m3 de blocs et gravats encombrant le site ont ainsi été réutilisés sur place en rampes d'accès ou terrasses de pierres sèches. L'utilisation d'ânes de bât, pour le transport des matériaux et l'évacuation des pierres excédentaires, a permis de réaliser d'importantes économies tout en préservant le site. La prise en compte de l'intérêt paysager du lieu a également été un souci constant lors des différentes phases de travaux.

L'ensemble des résultats issus de l'étude archéologique devrait être publié début 2004.

Ces recherches ont essentiellement permis de mettre en évidence l'ancienneté de certaines parties du site pouvant être datées du XIe voire du Xe s. Elles ont également démontré que le château, à la différence de ces célèbres voisins Peyrepertuse et Puilaurens, n'a pas été rebâti par la couronne de France mais au contraire démantelé. De ce fait, Fenouillet apparaît comme un rare exemple d'architecture militaire seigneuriale locale n'ayant pas été remanié après la croisade contre les Albigeois.

Mais l'étude continue avec 2 campagnes par an, alors rendez-vous pendant les prochaines fouilles archéologiques ... fin août (voir le reportage n° 6 de la rubrique Les Portes du Temps sur le Club cathares.org).


un point de vue depuis le haut de l'ensemble fortifié
- un point de vue depuis le haut de l'ensemble fortifié -
David Maso
- David Maso -


Sabarda
- Sabarda -
(vue depuis le haut
de Fenouillet)


Sabarda (chemin d'accès)
- Sabarda -
(chemin d'accès)


tour de Sabarda
- tour de Sabarda -


vue depuis Sabarda
- vue depuis
Sabarda -


Sabarda
- Sabarda -


Fenouillet et son château
- Fenouillet
et son château -


Castel-Fizel
- ruine de Castel-Fizel -


ancien chapiteaux intégré dans la nouvelle chapelle
- ancien chapiteaux
intégré dans
la nouvelle chapelle -
(au centre du village)


Carte I.G.N.

Série verte - n° 72
Béziers-Perpignan
Secteur G1

Les spéciales de l'I.G.N.
Découvertes régionales
Région
Languedoc-Roussillon

Secteur I1


 
  cathares.org, voyage virtuel en Terres Cathares
IDDN Certification
IDDN
cathares.org ®, voyage virtuel en Terres Cathares

 
Responsable de la publication : Philippe Contal, pcontal{at}cathares.org | Éditeur : Histophile®
Vente sur Internet : samouraï et katana, templier et épée, Occitanie et cathare, dragon et légende celtique, Antiquité égyptienne et gréco-romaine, Franc-Maçonnerie...
Partenaires cathares.org® : Club cathares.org® |  Khetemet  | Château de Peyrepertuse | Hypocras® | Hypocras.fr | metalis.fr