Pays Cathare
cités fortifiées et villes importantes
Mirepoix
introduction
 

MIREPOIX


ESCAPADE VERS MIREPOIX

carte I.G.N n° 71, (série verte, 1 : 100 000), secteur A9
carte I.G.N n° 114, (série rouge, 1 : 250 000), secteur C2
carte I.G.N n° 2246 ouest, (série bleue, 1 : 25 000)
G.P.S. : 43° 5' 15" Nord - 1° 52' 30" Est - 270 mètres

Bien que Mirepoix ait, avec ses seigneurs, marqué l'histoire lors de la croisade contre les albigeois, peu de trace matérielle subsiste. Les sires de Lévy, fidèles de Simon de Montfort, étaient devenus seigneurs de Mirepoix, à la suite de la dépossession de la famille de Mirepoix.

La bastide est fondée en 1279, après une inondation dûe à la rupture du barrage de Puivert. La porte d'Aval est une tour carrée. Elle possédait une herse dont on voit encore les rainures. Elle date de la fin du XIVe ou du XVe siècle.

Dans le centre-ville médiéval, une place entourée de maisons à un étage, appuyées sur des piliers de bois. L'ensemble forme une galerie bordée de magasins qui offre un charme très caractérisrique de Mirepoix. Une semaine médiévale est organisée en Juillet.


MIREPOIX ET LE CATHARISME

La famille de Mirepoix était très liée au catharisme. On retrouve trace des passages de Guilhabert de Castres et d'autres parfaits à Mirepoix et sa région. D'après les archives de l'inquisition, il y eut en 1206 un grand concile cathare. Blessé dans un attentat en 1204, Pierre-Roger de Mirepoix le Vieux reçoit le consolament des mains de Guilhabert de Castres à Fanjeaux.

Le château de Montségur est construit ou reconstruit en 1204, sur l'ordre de Raymond de Pereille, membre de la famille de Mirepoix.

Fuyant après sa défaite en 1209, Pierre-Roger de Mirepoix est dépossédé de ses terres au profit de Guy de Lévis.

Assiégée en 1223 par Raymond-Roger de Foix, Mirepoix est reprise par Pierre-Roger de Mirepoix. Le catharisme reprend alors de la vigueur sur les terres de Mirepoix (réinstallation notamment du diacre cathare, Raymond Mercier puis de Guilhabert de Castres lui-même, vers 1227).

Le Traité de Meaux, en 1229 redonne la seigneurie de Mirepoix à Guy de Lévis (la «Terre du Maréchal»), dont les descendants garderont dorénavant la possession. Mirepoix dépend alors directement de la couronne de France, à la différences des autres terres du comte de Toulouse.

On revoit Pierre-Roger de Mirepoix en 1242, lors du massacre des inquisiteurs à Avignonet, puis bien sûr à Montségur ... avec un nombre important de ses proches au moment du siège de celui-ci en 1244 qui finiront dans le bûcher (Corba de Pereille, châteleine de Montségur et femme de Raymond de Pereille, Esclarmonde de Pereille, leur fille) ou passeront les interrogatoires inquisitoriaux (Alazaïs de Massabrac, soeur de Raymond de Pereille, ses deux filles, Philippa, l'épouse de Pierre-Roger de Mirepoix et Arpaïx de Rabat, ...) dans les jours qui suivirent la chute du château.



 
  cathares.org, voyage virtuel en Terres Cathares
IDDN Certification
IDDN
cathares.org ®, voyage virtuel en Terres Cathares

 
Responsable de la publication : Philippe Contal, pcontal{at}cathares.org | Éditeur : Histophile®
Vente sur Internet : samouraï et katana, templier et épée, Occitanie et cathare, dragon et légende celtique, Antiquité égyptienne et gréco-romaine, Franc-Maçonnerie...
Partenaires cathares.org® : Club cathares.org® |  Khetemet  | Château de Peyrepertuse | Hypocras® | Hypocras.fr | metalis.fr
//fin du masque-->