Pays Cathare
cités fortifiées et villes importantes
Foix
introduction
 

FOIX


ESCAPADE VERS FOIX

carte I.G.N n° 71, (série verte, 1 : 100 000), secteur B7
carte I.G.N n° 114, (série rouge, 1 : 250 000), secteur C2
carte I.G.N n° 2147 ET, (série bleue, 1 : 25 000)
G.P.S. : 42° 58' 0" Nord - 1° 36' 18" Est - 440 mètres


- le château de Foix -
La ville est surplombée par le château comtal, situé sur une plate-forme rocheuse.

De géométrie élancée, il présente deux donjon de forme carrée et reliés l'un avec l'autre par deux courtines. L'ensemble est entouré d'une enceinte dont la pointe sud est composée d'un autre donjon de base circulaire (datant du début du XVe siècle).

Ce dernier abritait la chapelle (au rez-de-chaussée) et domine l'accès à la citedelle.


Sans doute fondé vers 799, Foix est d'abord un monastère. Habité en premier lieu par des bénédictains, puis par des chanoines de saint Augustin (XIIe siècle).

Le comté est créé au début du XIe siècle lorsque que le comte Roger de Carcassonne divise ses terres pour donner Foix à son fils cadet Bernard-Roger (I). Ses successeurs règnèrent sur Foix jusqu'à la fin du XIVe siècle. La ville se développe autour du monastère, en parallèle du rayonnement des comtes de Foix.

Foix sera le le siège de nombreux arbitrage durant la guerre de Cent Ans, du fait de la position de premiers territoires français du midi.

Parmi les comtes de Foix, Gaston Phébus (écrit souvent Phoebus, 1331-1391), ainsi surnommé du fait de son goût pour les belles lettres et sa chevelure blonde rayonnera par sa réputation flatteuse dans le midi. Bon chevalier, grand chasseur, il fut le type du grand seigneur du XIVe siècle. Cependant, son comportement en privé aura pour conséquence la mort de son fils unique, qu'il tue lui-même par un excès de colère en 1382 ...

FOIX ET LE CATHARISME

La famille des comtes de Foix est très liée au catharisme. Esclarmonde de Foix, soeur de Raymond-Roger (mort au début de l'année 1223) fut même ordonnée parfaite à Fanjeaux par Guilhabert de Castres vers 1204. Philippa, épouse de Raymond-Roger (lui-même était cependant catholique) dirigeait une maison de parfaites dès 1206. Son fils Roger Bernard II (mort en Mai 1241) épousa Ermessinde de Castelbon. Cette dernière et son père devaient être jugés à titre posthume par les inquisiteurs d'aragon en 1270, exhumés et brûlés.

Le château résiste en 1212 à l'assaut des croisés, mais est donné en gage au légat du pape en 1214. Ce dernier le remet à Simon de Montfort. C'est en 1218 seulement que le comte Raymond-Roger peut de nouveau entrer dans son château.

Participant activement à la tentative de retour de Trencavel en 1223, Roger Bernard de Foix reprend Carcassonne aux cotés de Raymond VII de Toulouse, parmi les faidits.

Le château de Foix est réoccupé par le roi de France à partir de 1229, pendant 5 ans, suite à la paix négociée par Roger Bernard de Foix, fils de Raymond-Roger.

(voir aussi la page n° 6 de la plate-forme interactive)


- le château de Foix -



Dans la même région, voir aussi la grotte de Lombrives



 
  cathares.org, voyage virtuel en Terres Cathares
IDDN Certification
IDDN
cathares.org ®, voyage virtuel en Terres Cathares

 
Responsable de la publication : Philippe Contal, pcontal{at}cathares.org | Éditeur : Histophile®
Vente sur Internet : samouraï et katana, templier et épée, Occitanie et cathare, dragon et légende celtique, Antiquité égyptienne et gréco-romaine, Franc-Maçonnerie...
Partenaires cathares.org® : Club cathares.org® |  Khetemet  | Château de Peyrepertuse | Hypocras® | Hypocras.fr | metalis.fr