Pays Cathare
châteaux
Le Bézu (Albedu ou Albedun)
introduction
 

LE BÉZU
(ALBEZU ou ALBEDUN)




ESCAPADE VERS LE BÉZU (ALBEZU ou ALBEDUN)

à 7 km à l'est de Quillan
carte I.G.N n° 72, (série verte, 1 : 100 000), secteur F1
carte I.G.N n° 114, (série rouge, 1 : 250 000), secteur C4

A 823 mètres d'altitude, le château du Bézu, appelé aussi Albezu, Albezus ou d'Albedun, dresse ses ruines parmi lesquelles on peut encore distinguer une grande enceinte polygonale et le donjon.

Il est cité pour la première fois en 1067 sous le nom Albedunum.

Le château du Bézu a fait coulé beaucoup d'encre car il a été présenté comme une commanderie templière par l'abbé Mazières, qui consacra un livre à cette hypothèse controversée. Il aurait été transformé vers 1290 par des Templiers venus du Mas-Deu, commanderie catalane, suite à une donnation de Pierre de Voisins, seigneur de Rennes-le-Château. Jean Markale, dans son livre Rennes-le-Château et l'énigme de l'or maudit (éditions Pygmalion, 1989), indique que les Templiers du Bézu n'auraient pas été arrêtés le 13 Octobre 1307, à la différence de tous les Templiers du royaume de France. Ils auraient alors été sous l'autorité du comte de Barcelone.

La carte I.G.N. (série bleue, 1:25 000, Quillan, 2347 ouest) indique les ruines comme celles du le château des Templiers. En contrebas se trouve un hameau rural nommé les Tipliés, altération probable des Templiers.

Selon une légende, le puits situé dans les ruines de la métairie des Baruteaux habriterait une cloche d'argent. Elle sonnerait le glas chaque nuit du 12 au 13 Octobre (les Templiers furent arrêtés dans le royaume de France le Vendredi 13 Octobre 1307 ...). Une file de fantômes quitterait alors le cimetière pour se diriger vers le château ...


LE BÉZU ET LE CATHARISME

Le château est abandonné à l'automne 1210, de même que le château de Coustaussa à l'approche des troupes de Simon-de-Montfort. Le seigneur Bernard-Sermon, devenu faidit, se distingue par ses nombreux pélerinages à Montségur et par son active participation aux escarmouches avec les Français.

Il se rebelle en 1211, puis fait sa soumission en allant au devant de Simon-de-Montfort qui venait reprendre la place forte.

Guilhabert de Castres a vécu pendant trois ans (Pâques 1229 à 1232) au château d'Albedun, sous la protection de Bernard Sermon le Vieux (aussi appelé Bernard Sirmon le Vieux), avant de se réfugier à Montségur. D'autres représentants de la religion cathare se réfugièrent aussi dans ce château réputé aussi imprenable que Peyrepertuse.



 
  cathares.org, voyage virtuel en Terres Cathares
IDDN Certification
IDDN
cathares.org ®, voyage virtuel en Terres Cathares

 
Responsable de la publication : Philippe Contal, pcontal{at}cathares.org | Éditeur : Histophile®
Vente sur Internet : samouraï et katana, templier et épée, Occitanie et cathare, dragon et légende celtique, Antiquité égyptienne et gréco-romaine, Franc-Maçonnerie...
Partenaires cathares.org® : Club cathares.org® |  Khetemet  | Château de Peyrepertuse | Hypocras® | Hypocras.fr | metalis.fr