Pays Cathare
châteaux
Quéribus
introduction
 

QUÉRIBUS


ESCAPADE VERS QUÉRIBUS

à 28 km au nord-ouest-ouest de Perpignan
Château à 3.7 km au nord-est de Maury
carte I.G.N n° 72, (série verte, 1 : 100 000), secteur F2
carte I.G.N n° 114, (série rouge, 1 : 250 000), secteur C5
carte I.G.N n° 2447 OT, (série bleue, 1 : 25 000)
G.P.S. : 42° 50' 3" Nord - 2° 37' 21" Est - 730 mètres
village de Maury : 1 000 habitants


Le plateau rocheux sur lequel se dresse le château de Quéribus (728 mètres) délimite les départements de l'Aude et des Pyrénées-Orientales.

L'accès se fait au moyen d'un chemin pentu qui donne une vue écrasante des murs de la construction.

Composée de trois
enceintes successives, la forteresse est disposée sur plusieurs paliers et dominée par le donjon.

visite virtuelle du château de Quéribus : vues sphériques intérieures et extérieures. club.cathares.org

Deux citernes sont encore visibles dans la deuxième et la troisième enceinte.

La troisième enceinte, la plus importante, abrite le donjon. Il est composé notamment d'une salle caractéristique : la salle du pilier. Bâtie initialement de deux niveaux, dont un seul a traversé les épreuves du temps, cette salle carrée s'ouvre sur une baie à meneau cruciforme. Deux banquettes de pierre sont placées le long des murs de ce renfoncement : les «coussièges».

Quéribus

QUÉRIBUS ET LE CATHARISME

Bien que la place forte soit antérieur, le nom de Quéribus n'a été relevé qu'à partir de l'an 1020, dans le testament de Bernard Taillefer (emporté par le Rhône en revenenant de Provence).

Constituant alors la frontière septentrionale aragonaise, le Fenouillèdes et le Peyrepertusès ont connu durant tout le XIIe siècle une période d'incessantes guerres. Elles affaiblirent ainsi cette région qui allait connaître les événements dramatiques de la croisade contre les albigeois.

Malgré la capitulation de Carcassonne en 1209, Quéribus constituera une place forte et abritera les derniers tenants de la résistance du pays.

Chabert de Barbaira, alors seigneur du château abandonnera celui-ci en 1255, au terme d'un siège pourtant sans résultat ; il est vraisemblable qu'il ait été victime de la trahison de ses anciens compagnons, notamment Olivier de Termes.

Aucun document écrit ne nous renseigne sur le destin de la communauté cathare et de la garnison alors abritées à Quéribus.
dessin de Quéribus

 
  cathares.org, voyage virtuel en Terres Cathares
IDDN Certification
IDDN
cathares.org ®, voyage virtuel en Terres Cathares

 
Responsable de la publication : Philippe Contal, pcontal{at}cathares.org | Éditeur : Histophile®
Vente sur Internet : samouraï et katana, templier et épée, Occitanie et cathare, dragon et légende celtique, Antiquité égyptienne et gréco-romaine, Franc-Maçonnerie...
Partenaires cathares.org® : Club cathares.org® |  Khetemet  | Château de Peyrepertuse | Hypocras® | Hypocras.fr | metalis.fr