Pays Cathare
châteaux
Montréal-de-Sos (ou d'Olbier)
introduction
 

MONTRÉAL-DE-SOS
ou d'Olbier


ESCAPADE VERS MONTRÉAL-DE-SOS

à 24 km au sud-sud-ouest de Foix
à 12.5 km au sud-ouest de Tarascon-sur-Ariège
carte I.G.N n° 2148 OT, (série bleue, 1 : 25 000), secteur A5
carte I.G.N n° 71, (série verte, 1 : 100 000), secteur C6
carte I.G.N n° 114, (série rouge, 1 : 250 000), secteur C1

A 918 mètres, le château de Montréal-de-Sos domine le village d'Olbier, d'où son deuxième nom.

Les ruines de cet ensemble sont dans un état de dégradation avancée. Détruit au début du XIVème siècle par le roi d'Aragon, le château s'étendait alors sur un plateau rocheux en forme d'ellipse.

Une muraille circulaire, ressemblant à un soubassement d'une chapelle telle que les Templiers construisaient (XIIème/XIIIème siècles) est encore visible, au centre des ruines. Les archives de Foix disposent d'un rapport de 1820, mentionnant une grotte au pied de la tour, remplie de tombeaux en tuf, couverts d'ardoises. Celle-ci abritait alors des débris d'armures. Cette tour a été détruite par la foudre vers 1887.

Bien visible depuis le sommet des ruines, le dolmen de Sem se distingue dans ce magnifique paysage ariégeois, donnant l'impression d'être en équilibre instable sur la montagne.


- le dolmen de Sem -



MONTRÉAL-DE-SOS ET LE CATHARISME

peinture rupestre représentant des croix, un soleil, ...
- principale peinture rupestre -
La grotte mentionnée ci-dessus a fait l'objet de débats passionnants ... En effet, relevé par M. Mandement vers 1930, celle-ci présente plusieurs peintures rupestres tricolores (rouge, blanc et noir). La plus importante est constituée d'un carré de 40 centimètres de coté, bordé de rouge. Deux carrés y sont inscrits, l'un dans l'autre. Une série de croix dessinées d'un trait double (croix grecque et croix de saint-André, alternativement) encadre le plus petit. D'autres croix sont disposées à l'intérieur de ce même carré, avec des flammes rouges. De la partie supérieure du grand carré, un poignard semble s'échapper de manière oblique. Un soleil (cercle au pourtour rouge et blanc à l'intérieur, comportant des rayons noirs) est disposé à côté de cette lance. Pour finir, six croix sont disposées à l'extérieur de cet ensemble graphique, semblant s'échapper de la même manière que le poignard.

La deuxième peinture représente plusieurs croix s'apparentant à la croix templière.

D'après M. Mandement, ces peintures seraient d'origine cathare. De ce fait, une relation étroite serait établie entre ceux-ci et les Templiers, de même qu'avec la Table Ronde (peinture avec les flammes et croix). Cependant, cette interprétation a été très critiquée, notamment par Joseph Dengerma, qui n'y voit qu'une peinture réalisée par des bergers, utilisant de la sanguine, et qui aurait reproduit des symboles figurant dans l'église de son village.

Alors que penser ... ? N'étant pas spécialiste de ce type d'interprétation, je ne saurais être certain quant à ma conclusion.

peinture rupestre représentant une croix : croix du Temple ? croix de Toulouse ?
- deuxième peinture rupestre -
Il semble de toute manière que le dessin que l'on peut encore contempler de nos jours ait été retravaillé avec la couleur noire. En effet, les descriptions qui en ont été faites au début du XXième siècle ne mentionnent que deux couleurs : le rouge et le blanc. Des graffitis récents sont d'ailleurs bien visibles ... De plus, semblant supperposée, une illustration (dessin au traits noirs) représente une deuxième épée, dont l'axe est presque perpendiculaire au poignard, pointant vers le bas.

Il serait bon qu'une étude sérieuse soit menée, mais qu'adviendrait-il alors de cette peinture ? Ne vaut-il pas mieux de limiter sa diffusion à ce que ce site présente, des images et dessins, afin de ne pas altérer ce que le temps à lui seul risque de faire disparaître ? L'homme saura-t-il un jour conserver sans détruire ?



Pour en savoir plus ...
  • L'Ariège et ses châteaux féodaux
    Adelin Moulis
    Éditions Jacour / Rediviva, 1995
  • Le Castel de Montréal-de-Sos
    Joseph Dengerma
    1963



 
  cathares.org, voyage virtuel en Terres Cathares
IDDN Certification
IDDN
cathares.org ®, voyage virtuel en Terres Cathares

 
Responsable de la publication : Philippe Contal, pcontal{at}cathares.org | Éditeur : Histophile®
Vente sur Internet : samouraï et katana, templier et épée, Occitanie et cathare, dragon et légende celtique, Antiquité égyptienne et gréco-romaine, Franc-Maçonnerie...
Partenaires cathares.org® : Club cathares.org® |  Khetemet  | Château de Peyrepertuse | Hypocras® | Hypocras.fr | metalis.fr