Pays Cathare
cités fortifiées et villes importantes
Carcassonne
«Mémoires du Moyen-Âge»
les maquettes
Carcassonne en 1209
 


musée
Mémoires du Moyen-Âge
Carcassonne en 1209




Depuis l'époque de Charlemagne la Cité est dirigée par des Comtes et des Vicomtes dont le nom de famille est Trencavel, «Tranche bien». Ils possèdent un territoire étendu : Nîmes, Béziers, Albi, Agde, Carcassonne et Limoux.

Au début du XIIIème siècle, la Cité est entourée par une seule enceinte : l'enceinte gallo-romaine. Au nord et au sud-est deux bourgs se sont formés. Chacun d'eux est protégé par un rempart en pierres qui vient s'appuyer sur l'enceinte de la Cité.

Au nord, à droite : le bourg Saint-Vincent organisé autour de l'ancienne voie d'Aquitaine des romains. Deux églises sont situées dans le bourg : Notre Dame du Sauveur dont l'origine remonte au VIème siècle et l'église Saint-Vincent bâtie au milieu du XIème siècle conservant les reliques de ce même Saint, ce qui amène régulièrement des pèlerins.

Ce bourg est très vivant et axé sur le commerce.

Au sud-est, devant à votre gauche : le bourg Saint-Michel ou Castellare dont l'origine remonte au IXème siècle. Dès l'an 980 l'église Saint-Michel fut élevée. Ce bourg est situé à la sortie de la porte sud de la Cité dite porte du Razès. Une rue principale le traverse d'est en ouest. La population de ce bourg vit assez modestement.

Près de la muraille du bourg Saint-Michel coule la Foun Grando qui alimente en eau non seulement le bourg mais aussi la Cité.

Aujourd'hui, à l'emplacement de ce bourg se trouve le cimetière à gauche de l'entrée de la Cité. Au XIIème siècle, les Vicomtes Trencavel vont permettre l'installation sur leurs terres d'une nouvelle communauté religieuse dont les membres sont appelés «Cathares» ou «Albigeois». Cette religion est considérée comme hérétique par le Pape Innocent III. Celui-ci va déclencher la fameuse croisade contre les Albigeois.

Au mois d'Août 1209, l'armée des Croisés met le siège devant Carcassonne. Les deux bourgs tombent rapidement, ils sont brûlés et détruits. L'enceinte de la Cité va résister à l'assaillant. C'est la sécheresse et la soif qui feront capituler le Vicomte de Carcassonne au bout de deux semaines de siège. Il sera aussitôt jeté en prison où il mourra très vite.

Dès la prise de la Cité un nouveau Vicomte sera choisi parmi les Barons du nord, il s'appelait Simon de Montfort.

Quelques années plus tard, le fils de Trencavel, en 1240, met le siège à la Cité pour tenter de reprendre son bien tenu par l'armée de l'envahisseur du nord.

Photographies : W. Estève et A. Michelidon
Textes : Musée Mémoires Moyen-Age, Carcassonne
Dessins à main levée, infographie
et programmation : Philippe Contal



 
  cathares.org, voyage virtuel en Terres Cathares
IDDN Certification
IDDN
cathares.org ®, voyage virtuel en Terres Cathares

 
Responsable de la publication : Philippe Contal, pcontal{at}cathares.org | Éditeur : Histophile®
Vente sur Internet : samouraï et katana, templier et épée, Occitanie et cathare, dragon et légende celtique, Antiquité égyptienne et gréco-romaine, Franc-Maçonnerie...
Partenaires cathares.org® : Club cathares.org® |  Khetemet  | Château de Peyrepertuse | Hypocras® | Hypocras.fr | metalis.fr