Pays Cathare
les reportages de cathares.org ®
n° 16
châteaux
Carcassonne
reportages
n° 16
 





la procession
- la procession -


Pierre de Peyrepertuse
- Pierre
de Peyrepertuse -


Olivier de Termes
- Olivier de Termes -
(Les armes qui lui sont attribuées sont en réalité celles de Philippe de Montfort, le neveu de Simon)


Pierre de Laure
- Pierre de Laure -


Bertrand de Saissac
- Bertrand de Saissac -


Le roi et la reine d'Aragon suivis d'un moine franciscain
- Le roi et la reine
d'Aragon suivis
d'un moine franciscain -


Les écuyers vêtus aux armes de leur seigneur Trencavel, portent les armes qui seront remises au jeune chevalier
- Les écuyers vêtus aux armes de leur seigneur Trencavel, portent les armes qui seront remises au jeune chevalier -


Bertrand de Saissac arme Raimond-Roger Trencavel
- Bertrand de Saissac arme Raimond-Roger Trencavel -


Guilhem de Minerve
- Guilhem de Minerve -
Depuis le 29 juillet et jusqu'à la fin du mois d'août les lices de la Cité sont animées par un spectacle équestre historique. Installé sur l'une des deux tribunes qui encadre la scène, le spectateur écoute de la musique d'inspiration médiévale. Apparaît alors venu de derrière la tour Mipadre une procession de personnages richement vêtus : le roi et la reine d'Aragon, l'évêque de Carcassonne, le vicomte de Carcassonne et ses barons portant bannière et montés sur des chevaux superbement équipés des écuyers portant l'écu de leur maître, un moine, un fou et des serviteurs. Le narrateur raconte : nous sommes en 1201, le vicomte de Carcassonne règne sur un pays prospère dont les habitants n'entendent pas encore les rumeurs d'invasions venues du Nord intolérant. Aujourd'hui, toute la cour est réunie pour l'adoubement de Raymond Roger Trencavel, le fils du vicomte. Le roi, la reine, l'évêque et le vicomte s'installent dans une tribune tandis que chevaliers et écuyers s'affairent autour du jeune Trencavel. Après avoir juré de respecter les lois de la chevalerie, le postulant reçoit des mains de Bertrand de Saissac les armes et l'accolade qui font de lui un chevalier.


la parade des chevaliers avant les joutes
- la parade des chevaliers avant les joutes -


Puis, pour montrer leur vaillance et leur détermination face à d'éventuels agresseurs, le jeune Trencavel et les barons décident de se livrer à des joutes et un tournois. Tour à tour les chevaliers : Guilhem de Minerve, Olivier de Termes, Pierre-Roger de Cabaret, Pierre de Peyrepertuse, Pierre de Laure et Raimond-Roger Trencavel rivalisent d'adresse à la quintaine - un mannequin de bois dont on doit, au galop, frapper le bouclier avec sa lance sans recevoir un coup de masse d'armes-, à l'anneau et autres exercices équestres. Puis vient le tournois : après avoir revêtu leur heaume d'acier, les chevaliers s'affrontent deux à deux, cassent leur lances ou désarçonnent leur adversaires. Enfin vient le moment des combats à pied et à l'épée.

A la fin du spectacle le narrateur évoque la croisade albigeoise qui vient, quelques années plus tard, balayer cette civilisation occitane.


la parade avant le tournoi
- la parade avant le tournoi -


Le spectacle est apprécié du public composé pour moitié d'enfants. L'utilisation de l'occitan pour toute la cérémonie de l'adoubement est à saluer comme un effort d'authenticité et de promotion de la langue de notre région. Les cascades sont impressionnantes, en particulier quand un cavalier, frappé à l'épée, tombe comme mort et se laisse traîner par son cheval. Cependant ce spectacle relève plus d'un moyen âge imaginaire que de la reconstitution historique rigoureuse telle que le présente pourtant la presse. Le tournois est une activité qui n'était pas pratiqué au XIIIe siècle par les occitans. Et si à la même époque le tournois est le sport favori de l'aristocratie dans le Nord de la France, il n'est absolument pas pratiqué comme le spectacle le montre. C'est alors à la fois un jeu et un entraînement à la guerre qui se pratique dans un vaste espace, délimité par plusieurs villes ou villages, où toutes les techniques de guerre peuvent être utilisées, et dont le but est de faire un maximum de prisonniers. À la fin du tournois qui peut durer plusieurs jours, les prisonniers négocient leur liberté contre l'abandon de leur équipement ou une rançon. Ce n'est qu'à la fin du Moyen Âge que le tournoi prend la forme que nous présente le spectacle de Carcassonne. D'ailleurs l'équipement des acteurs correspond plus au XVe siècle, notamment les heaumes à visières, qu'au XIIIe siècle. On notera enfin quelques autres anachronismes par rapport à l'histoire réelle : la présence d'un moine franciscain 8 ans avant la fondation de cet ordre mendiant ; la présence du jeune Trencavel et d'Olivier de Termes comme chevaliers à une date où au mieux ils n'avaient que quelques années...

Au total un spectacle à voir mais qui mériterait à gagner en crédibilité historique.


extrait vidéo : Olivier de Termes qui s'affronte à un autre adversaire


Gauthier Langlois
paratge.chez.tiscali.fr
Voir aussi le reportage n° 13 : interview de Gauthier Langlois
Pierre de Laure se mesure à la quintaine
- Pierre de Laure se mesure à la quintaine -


Olivier de Termes arbore sa bannière
- Olivier de Termes arbore sa bannière -


Pierre de Peyrepertuse arbore sa bannière
- Pierre de Peyrepertuse arbore sa bannière -


Pierre de Laure et Guilhem de Minerve se préparent au tournoi
- Pierre de Laure et Guilhem de Minerve se préparent au tournoi -


Guilhem de Minerve revêtu de son heaume
- Guilhem de Minerve revêtu de son heaume -


Raimond-Roger Trencavel prêt à tournoyer
- Raimond-Roger Trencavel prêt à tournoyer -


Olivier de Termes prêt à tournoyer
- Olivier de Termes prêt à tournoyer -


Olivier de Termes visière relevée
- Olivier de Termes visière relevée -


 
  cathares.org, voyage virtuel en Terres Cathares
IDDN Certification
IDDN
cathares.org ®, voyage virtuel en Terres Cathares

 
Responsable de la publication : Philippe Contal, pcontal{at}cathares.org | Éditeur : Histophile®
Vente sur Internet : samouraï et katana, templier et épée, Occitanie et cathare, dragon et légende celtique, Antiquité égyptienne et gréco-romaine, Franc-Maçonnerie...
Partenaires cathares.org® : Club cathares.org® |  Khetemet  | Château de Peyrepertuse | Hypocras® | Hypocras.fr | metalis.fr